Réussir l’oral d’un appel d’offres : une affaire d’équipe

équipe appel d'offresRépondre à un appel d’offres, c’est aussi présenter les points majeurs de votre dossier devant un jury. Cette prise de parole est une occasion de séduire. Elle se prépare. Elle se travaille. En équipe !

 

 

Les Rita Mitsouko nous le chantent régulièrement : les histoires d’Amour finissent mal, en général. Pour ce qui est de la préparation d’une soutenance à un appel d’offres, c’est une autre rengaine : ça commence mal, en général.

Et ce n’est pas une vague idée lancée en l’air ! C’est un constat que nous faisons souvent chez Pitch361. Les équipes qui nous sollicitent ont évidemment un seul et même objectif : celui de remporter l’appel d’offres qu’elles ont sur leurs bureaux. Malheureusement, la préparation de groupe se fait trop souvent en ordre dispersé. Voire même, disons-le… A l’arrache !

Appel d’offres : pas de cohésion, pas d’équipe

Les mauvais réflexes sont nombreux. Les réunions de concertation sont réduites à la portion congrue, organisées à la dernière minute. Chacun a une bonne excuse pour ne pas y participer. Ou encore, fonce tête baissée dans la partie qui le concerne pour y placer ses arguments techniques.

Ah certes, sur le papier, le travail est fait ! Les cases sont cochées. Les slides des uns et des autres débordent de chiffres et de phrases indigestes. Mais le résultat de tout ça, c’est une équipe qui manque de cohésion. Et dans ce cas, comment peut-elle vraiment penser gagner le match ?

Une équipe de soutenance d’appel d’offres doit bien se connaître

Préparer sa soutenance pour remporter l’appel d’offres nécessite impérativement plusieurs actions coordonnées. Parmi elles : se rencontrer. Tous ensemble ! D’une part, pour bien se connaître et partager des informations. D’autre part, pour se coordonner et s’aligner sur les différentes étapes de préparation de la soutenance. En somme, les fondements même d’une équipe digne de ce nom.

Consacrer du temps pour préparer son oral d’appel d’offres

L’autre action majeure, c’est de consacrer tout le temps nécessaire. A la hauteur des enjeux du dossier. Structurer et répéter sa soutenance ne se fait pas en une demi-journée, la veille de l’oral. Ça, c’est le syndrome de l’étudiant dilettante qui se donne bonne conscience avant l’examen.

Une soutenance bien préparée, c’est au minimum deux jours plein de travail. Et encore ! Juste de quoi travailler correctement les prises de parole de 3 ou 4 participants, et cette cohésion d’équipe si importante pour la conduite du projet.

On sait que les réponses techniques et financières comptent pour beaucoup dans l’attribution d’un marché. Mais une équipe homogène, et donc rassurante, est ce qui fait la différence à réponse égale. C’est le facteur humain. Ce fameux supplément d’âme qui donnera envie à vos interlocuteurs de travailler avec vous.

Stéphan JULIENNE, journaliste et consultant pour Pitch361. 02/07/2020

 

LIRE AUSSI

Prise de parole en public : comment faire bonne impression ?

Stressé de parler en public ? créez de l’écoute !



Nous contacter

Par: pitchcom

Date: 02 - 07 - 2020