Prise de parole en public : que signifient les auto-contacts ?

auto contactVous connaissez les auto-contacts. Caresser, entourer, prendre dans ses bras un bébé : il n’y a pas mieux pour calmer ses angoisses. Le contact est la certitude d’une relation qui apaise, synonyme de confort et sécurité. C’est pareil quand vous prenez la parole en public. Le stress vous pousse à vous sécuriser par des auto-contacts.

 

Plus de 20 fois par heure

Durant le premier confinement, nous avons appris que les auto-contacts sont permanents. Nous nous touchons sans cesse le visage : plus de 20 fois par heure ! « C’est un bon indicateur de notre état interne : lorsque nous nous grattons, nous évacuons une tension » Le Monde du 21 avril 2020. Le port du masque sert justement à limiter les contacts main et visage.

Si devant votre public vous avez peur, vous reprenez contact avec vous-même par le toucher. Les mains se “savonnent”, se serrent l’une sur l’autre. Apparaissent aussi de petits gestes vers le nez, la nuque, la bouche. C’est un réflexe profondément ancré, archaïque et donc irrépressible.

 

Contrôler les auto-contacts est source de stress

Rester vigilant longtemps est impossible. Dès que l’occasion se présente, les auto-contacts reprennent. Il existe pourtant une parade : être pleinement avec votre public. Dans ce cas vos mains et vos avant-bras bougent. Ils manifestent l’envie que vous avez d’aller vers l’auditoire. Vos mouvements sont corrélés aux émotions que vous vivez. Ils permettent à votre public de ressentir ce que vous vivez en parlant. Gardons-nous des interprétations simples, mais plus vous vous touchez, plus il est difficile pour votre public de ressentir l’élan qui vous porte vers lui. Et moins vous partagez vos idées et entraînez à l’action vos interlocuteurs.

 

Initiez la relation avec le public

Essayez de retarder un instant (minimum 3 secondes) votre prise de parole au moment de commencer. En regardant calmement vos auditeurs, vous créez ainsi une attente. Ménagez aussi régulièrement des pauses pendant votre discours. Curieusement si vous n’avez pas l’habitude de faire des pauses, ces brefs silences peuvent causer un sentiment court mais réel d’inconfort. Toutefois quelques secondes après avoir repris la parole, vous vous détendrez.

De fait, ces gestes réflexes disparaitront. En effet, cette technique est beaucoup plus efficace que de vous surveiller en permanence tandis que vous parlez. Si vous ne devez retenir qu’une chose : en vous touchant moins, vous toucherez davantage les autres.

 

François PILON, comédien, clown et consultant pour Pitch361. 24/01/2020 (Crédit photo : Freepik).

 

LIRE AUSSI



Nous contacter

Par: pitchcom

Date: 24 - 01 - 2021