Parler en public : l’impact du regard

regard michele morgan
Le regard inoubliable de Michèle Morgan

Au moment de parler en public, qu’est-ce qui fait qu’un orateur est plus charismatique qu’un autre ?  D’aucuns l’attribuent à une particularité physique quand d’autres le lient à la pertinence du discours. En réalité, ce « petit truc » qu’ont certains n’a pas grand-chose à voir avec leur allure ou avec l’information transmise. Leur présence est comme augmentée car ils savent, entre autres, se servir de leur regard. 

Bonne nouvelle : faire du regard un ancrage efficace de vos prises de parole, ça s’apprend !

 

Qui n’a jamais fait l’expérience d’une conférence insupportablement soporifique malgré un sujet passionnant ? En public, certains pourraient lire leur liste de courses et tout le monde trouverait ça génial. D’autres réussiraient à endormir un stade à la lecture d’un polar de Georges Simenon. Pourquoi une telle « injustice » ?

Pour bien parler en public, captez l’assistance du regard

En réalité, la présence, c’est d’abord une affaire de regard. Un bon orateur l’utilise judicieusement. A son entrée dans une salle, il ne se précipite pas sur ses notes pour débiter son discours. Il balaie l’espace des yeux pour mieux l’appréhender. Il regarde méthodiquement son auditoire. Même s’il ne s’attarde pas sur chacun, il ne fuit pas les regards qu’il croise. Et le bon orateur se comporte ainsi pendant toute son intervention.

Durant son discours, il regardera le public pour rester à l’écoute des réactions. Quelques spectateurs aux visages « amis », souriants et attentifs, serviront même « d’appuis ». A chaque question, il regardera prioritairement son interlocuteur. Mais pas que… pour que chacun se sente concerné par la réponse.

Une personne charismatique, c’est donc quelqu’un qui ose regarder ses interlocuteurs. Il s’y intéresse. Chaque spectateur se sent pris en considération. L’orateur ne communique pas seulement pour le public mais avec le public.

Parler en public : les yeux aussi portent un message

Le regard représente un pont émotionnel entre l’orateur et son public. En effet, l’amusement, le stress, la joie s’y lisent aisément…
Lors d’une prise de parole, si votre regard papillonne ou si vous placez un mur invisible entre vous et le public, vous le perdez ! Cependant, le regard seul ne suffit pas à faire de vous un bon orateur. Un regard qui fixe le mur du fond ou totalement vide sera inefficace. Pensez aux vaches qui regardent le train.

Votre public a besoin d’un regard dense et vivant pour rester connecté à votre discours. Heureusement, pour densifier votre regard il existe une astuce. Voici un secret appris lors de ma formation de comédien : le charisme se loge dans le sternum. La prestance se joue à la tension qu’y met l’orateur pour faire rayonner sa personnalité. En contractant votre sternum, votre regard se densifie instantanément. Vous vous intéressez à ce qui se passe autour de vous et l’auditoire le ressent !

Pour preuve, souvenons-nous à quel point les personnes habitées par une colère froide accaparent l’attention. Pourquoi ? Leur ventre est si contracté que leurs émotions se lisent parfaitement dans leur regard. CQFD.

Alors gardons en tête que lors d’une prise de parole en public aussi, « les yeux sont le miroir de l’âme ».

Patrick LEBRETON, journaliste et consultant pour Pitch361. 28/05/2020

 

A LIRE AUSSI

Prise de parole en public : un jeu à deux

Interview filmée : je regarde où ?



Nous contacter

Par: pitchcom

Date: 28 - 05 - 2020