Parler en public : comment faire bonne impression ?

prise de parole conférence

Parler en public vous amène sans doute à vous demander ce que vos auditeurs vont penser de vous. « Suis-je crédible ? » « Vont-ils considérer que je suis compétent ? » « Vont-ils apprécier mon discours ? ». Autrement dit, vous vous inquiétez de votre « ethos ». Ce petit mot, venu de la Grèce antique, fait référence à l’image que l’on donne de soi lors d’une prise de parole.

Bien parler en public : entre crédibilité et sympathie

L’objectif, bien sûr, est de donner une « bonne » image de soi. Un orateur qui dispose d’un ethos positif auprès de son auditoire sera mieux écouté, plus convaincant. Si votre auditoire vous est hostile, il est peu probable qu’il vous accorde une attention pleine et entière.

Une « bonne » image d’orateur repose sur un équilibre entre crédibilité et sympathie. Vos auditeurs doivent non seulement se dire que vous êtes compétent mais également vous apprécier, avoir plaisir à vous écouter. C’est d’ailleurs un principe fondamental de la pédagogie : un professeur cultivé mais rébarbatif dans sa prise de parole ne laissera pas beaucoup d’empreintes dans la mémoire de ses élèves. Il ne leur donnera pas l’envie, l’élan nécessaire pour qu’ils s’investissent dans leur apprentissage.

Parler en public : un voyage vers soi

Faire bonne impression lors d’une prise de parole en public nécessite un travail en amont. Avec soi.
Donner une « bonne » image de soi, c’est d’abord avoir une bonne image de soi : avoir de l’estime pour soi, s’assumer, avoir confiance en soi. Ce qui ne veut pas dire être orgueilleux mais connaître ses capacités, ses compétences comme ses axes de progrès. Savoir quelles sont vos connaissances, ce que vous avez à apporter, ce qui vous rend singulier, intéressant et utile. La première étape est donc introspective : pour vivre authentiquement la relation à l’autre – et la communication en est une, de relation ! –, il faut d’abord se connaître soi-même.

Le cercle vertueux de la confiance

S’il est si important d’avoir une bonne estime de soi pour donner une bonne image de soi, c’est parce qu’il est très difficile de convaincre lorsque l’on n’est pas soi-même convaincu. La confiance en soi, quand elle est saine et équilibrée, participe d’ailleurs d’un cercle vertueux : en étant confiant, vous serez plus à même de dégager une aura positive. Et le fait de sentir que vous disposez auprès de votre auditoire d’une aura positive ne pourra que renforcer votre confiance en vous. Quoi qu’on en dise, le regard des autres compte dans le regard que l’on pose sur soi.

Le voyage vers les autres

Maîtriser son ethos, c’est aussi se rappeler que l’orateur est au service de l’auditoire : si vous prenez la parole en public, c’est pour faire passer un message important, utile. Il serait tout de même dommage que ce message soit dégradé par un ethos négatif. Mais attention, faire bonne impression ne repose pas seulement sur la confiance en soi ! Il faut aussi parvenir à se connecter à son public.

Après le voyage vers soi, commence le voyage vers les autres.

Margaux LEFEBVRE, Formatrice en communication orale, comédienne et consultante pour Pitch361. 23/04/2020



Nous contacter

Par: pitchcom

Date: 23 - 04 - 2020