Les 8 indices d’une interview réussie

interview réussie

Pas évident de discerner la qualité de sa prestation en interview quand on a peu l’habitude de répondre aux médias. Avec l’expérience et des conseils pertinents, vous saurez reconnaitre si l’interview est satisfaisante de votre point de vue. Et de celui du journaliste! Voici 8 indices infaillibles d’une interview réussie.

 

1- Vous n’avez improvisé à aucun moment.

Pour une interview réussie, vous aviez préparé consciencieusement votre message essentiel et vos messages d’appui. Tout était très clair dans votre tête. Les réponses aux questions du journaliste ont été formulées naturellement.

2 – Vous n’avez pas été pris au dépourvu au moment d’une question difficile.

Une interview réussie c’est une bonne préparation à tous les types de questions. Cela concerne même les plus désagréables et peut éviter des conséquences catastrophiques.  Ce qui est en jeu ce n’est pas seulement votre crédibilité mais aussi celle de votre entreprise.

3- Vous avez senti un réel dialogue s’installer.

L’interview s’est déroulée sans accrocs. Pas de sentiment de manipulation ni d’ascendant psychologique d’un côté ou de l’autre. D’ailleurs, le journaliste n’est pas votre ennemi. Il ne vous a sollicité que pour obtenir de l’information. C’est son job  : rien de personnel !

4- Le journaliste ne vous a pas coupé à chaque phrase.

L’interview n’a pas été interrompue régulièrement pour vous faire expliciter ce que le journaliste ne comprenait pas. Il est fondamental que vous soyez compris par tous. Le journaliste est votre premier public. La clarté de vos mots et de leur sens est indispensable. Ils doivent être limpides. Adieu donc jargon, termes techniques et autres acronymes.

5 – Il n’a pas eu besoin de poser plusieurs fois la même question.

Vos réponses étaient courtes, concises et très claires. Vous avez évité les phrases trop longues qui noient souvent, aussi bien celui qui parle que celui qui écoute.

6 – Il a reformulé vos réponses sans déformation.

Cela signifie que votre discours était clair et qu’il a obtenu l’information qu’il cherchait.

7 – Quand vous ne saviez pas répondre ou que vous ne le souhaitiez pas, vous l’avez dit.

Il est très important de rester dans sa sphère de légitimité, dans sa zone d’expertise. Elle forge votre crédibilité. Rien de pire que de bricoler une réponse hasardeuse. Elle ferait douter le journaliste de votre sincérité.

8- Vous ne vous dites pas que vous avez oublié une information capitale.

Répétons-le une dernière fois : le secret d’une interview réside dans sa préparation. Vous veniez avec un message stratégique à faire passer et vous l’avez fait !

La réussite de votre interview sera confirmée si le journaliste a repris in extenso votre message. Vos arguments et vos chiffres sont relayés sans déformation, extrapolation ou supputation.

Patrick LEBRETON, journaliste et consultant pour Pitch361. 10/01/2020 (Crédit photo : Shutterstock)

 

LIRE AUSSI



Nous contacter

Par: pitchcom

Date: 10 - 01 - 2021